Modèle atomique en 1897 – Le plum Pudding​

Thompson et son modèle

Comme bon nombre de ses collègues à l’époque (vers 1897), Thomson pensait que la matière était uniforme et dense et non particulaire : faite de grains minuscules.

Il proposa un modèle en analogie avec le gâteau plum pudding : les électrons, particules chargées négativement, “nageraient” dans une gélatine positive.

Modèle du Plum Pudding de la matière

Schéma de la matière montrant des électrons chargées négativement évolués dans une "masse" de charges positives

Légende :

Les particules négatives (les électrons : – )

La matière uniforme positive (la gélatine : + )

La découverte de l’électron par Thompson
Vous pourrez suivre la série d’expériences avec des tubes cathodiques qui permit à Joseph John Thomson en 1897 de comprendre que la matière était faite, entre autres, de particules chargées négativement : les électrons.
Un problème pour ouvrir cette animation ? Une solution ici.

Laisser un commentaire

Fermer le menu