L’alchimie est morte, Vive la chimie

A savoir

L’alchimie s’appuie sur la théorie des 4 éléments de la matière des philosophes de la nature.

L’alchimie est ésotérique, elle ne souhaite pas être comprise.

La chimie s’appuie sur la théorie des particules qui composent la matière.

La chimie se veut accessible au plus grand nombre.

L’alchimie ne parvenait pas expliquer tous les phénomènes et à mesure que de nouvelles questions apparaissaient, les réponses apportées n’étaient pas satisfaisantes. Et malgré des siècles d’effort, la transmutation du plomb en or ne put être atteinte. Un nouveau formalisme était attendu avec impatience pour faire sortir l’alchimie de son impasse

La science moderne au chevet de l’alchimie

Avec l’époque des Lumières, de nouvelles méthodes émergent pour remettre en question bon nombre de croyances établies de l’époque. L’une des plus prometteuses est la philosophie de Descartes.

D’autres méthodes, utilisant davantage la technologie et non la pensée humaine, sont proposées. Galilée en est l’un des promoteurs : sa manière d’aborder les choses par la mesure systématique permit des avancées fondamentales en mécanique.

C’est ainsi que les chimistes de l’époque se mettent aussi à mesurer lors de leurs expériences. Lavoisier finit par montrer l’invariance de la masse des réactifs et produits au cours des réactions chimiques et, en plus, démontrer que les réactions sont le résultat d’un assemblage et/ou désassemblage d’éléments entre eux : rien ne se perd, tout se transforme.

L’expérience de Lavoisier

Cette vidéo nous montre comment Lavoisier découvrit  la composition de l’air grâce à une nouvelle façon de faire pour l’époque : des mesures avec des balances et des éprouvettes.

Source – chaine Youtube : “mediachimie”

Laisser un commentaire

Fermer le menu