Le mouvement et ses causes

Les problématiques

  • Pourquoi les objets tombent-ils au sol ?
  • Pourquoi l’air se répand-il ?
  • Pourquoi les flammes s’élevent-elles toujours ?

Ce que l'on en pensait pendant l' ANTIQUITE

Pour répondre à ses questions, Aristote distingue, entre autres choses, 2 types de mouvements :

  • Le mouvement naturelPour comprendre, il faut rappeler qu’à cette époque, la matière ordinaire est composée de 4 éléments : Eau, Air, Terre, Feu. Les objets avaient donc tendance à rejoindre leur lieux naturel. Par exemple, plus un objet contiendrait de l’élément “Terre”, plus il tendrait à l’atteindre, donc à chuter. A contrario, un objet possédant beaucoup d’élément “Air” tendrait à s’élever.
  • Le mouvement forcé : Il est causé par des forces extérieures qui contrarient un mouvement naturel ou qui entretient un mouvement.
    Par exemple : une charrue ou une voiture qui roule doivent toujours avoir une force de traction.
Qu’en est-il ?
Le principe d'inertie

Cette vidéo résume le point d’Aristote et de Galilée

Source – chaine Youtube : “cordierphychi”

Conclusion

Les travaux de Galilée puis de Newton s’affranchissent du modèle des éléments pour expliquer les mouvements : ils ne le réfutent pas mais leurs explications montrent que ce modèle est inutile pour expliquer leurs observations.

  • Galilée est le bras expérimental : avec ses expériences de la chute des corps, il démontre qu’Aristote avait faux avec ces corps chutant à des vitesses différentes : les mouvements naturels, forcés… ne tient plus.
  • Newton est le bras théorique : en bâtissant une toute nouvelle mathématique (les intégrales et dérivées), il a permis de modéliser mathématiquement le mouvement des corps, aussi bien terrestres que céleste grâce à sa théorie de la gravitation.

Laisser un commentaire