Aristote

Arsistote

Né ≃ -384av.JC à Stagire 

Mort ≃ -323 à Chalcis

Domaines

Ouvrages

Aristote fut le précepteur attitré d’Alexandre Le Grand. Ce dernier conquit un immense territoire qui s’étira jusqu’aux frontières de l’Inde. Cet empire permit la diffusion de la philosophie grecque et plus particulièrement celle d’Aristote.

Ce qu’il pensait de l’UNIVERS

Les 2 mondes

Il y a une séparation absolue entre :

  • Le monde sublunaire (ou terrestre) : monde imparfait car le plus matériel. Les êtres terrestres (corps lourds) serait soumis à la corruption, au «mouvement».
  • Le monde supralunaire (au-dessus de la lune) : parfait, éternel et incorruptible. Postulat pertinent puisque aucun changement notable ne fut observé depuis des siècles.

Les planètes

Certaines “étoiles” du monde sublunaire agissent bizarrement : les planètes.

Aristote, tout comme ses contemporains, devait trouver un modèle permettant de sauver les apparences et de conserver le caractère divin du monde supralunaire.

Il adopta alors le modèle d’Eudoxe : système complexe de 55 sphères emboîtées les unes dans les autres. Chaque planète est alors associée à un groupe de sphère dont les mouvements se superposent.

Ce système permettait de reproduire convenablement les mouvements apparents des planètes.

Ce qu’il pensait sur la MATIERE

La matière est constituée de 4 éléments : Eau, Air, Terre, Feu

Il existe un cinquième élément qui compose uniquement le monde supralunaire, le monde des dieux : la quintessence ou éther.

Chaque élément est associée avec 2 qualités :

  • Le feu a pour qualité “chaud” et “sec”.
  • L’air est “chaud” et “humide”
  • L’eau est “froide” et “humide”
  • La terre est “froide” et “sèche”

Les éléments et leurs qualités se combineraient dans différentes proportions pour former les constituants de la Terre. Modifier la quantité de chaque qualité dans une substance, permettrait de pouvoir transformer cette dernière : cette théorie prédisait la transmutation du plomb en or et lança, pour des siècles, les alchimistes sur cette piste.

RAISONNEMENT

La dialectique de Socrate avait du mal à mettre en défaut les sophistes : personnes qui manipulaient les raisonnements pour convaincre une assemblée quoi qu’il en coute.

Pour combattre cette pratique, Aristote dut proposer une nouvelle manière de raisonner : il inventa la logique. Son but était de rendre public les critères de validité des raisonnements afin de mettre en défaut ceux qui donnaient une apparence de vérité. 

Laisser un commentaire